18. Prise en charge en RBC des personnes atteintes de paralysie cérébrale dans la commune rurale de Sabotsy Namehana

Auteurs : Dr Rasahobilalaranjaliva, Dr Mahefa Altonsio, Randranavisoa Tsirimboahangy Narinjaka (Kinésithérapeute), Isabella Fanomezantsoa (Kinésithérapeute)

Adresse : Unité de Rééducation Fonctionnelle / CHR Anosy Avaratra / SDSP Antananarivo Avaradrano 

 

Introduction

Les cinq composantes de la Réadaptation à Base Communautaire (RBC) sont la promotion de la santé, l'éducation, la subsistance, la réinsertion ou l'inclusion sociale et l'autonomisation.

Objectif

Notre objectif consiste à apprécier les changements intervenus dans la prise en charge des paralysés cérébraux depuis la création d’un site de RBC dans la commune rurale de Sabotsy Namehana.

Les acteurs locaux ont été sensibilisés sur le concept et ont adhéré au programme. Une unité de Rééducation Fonctionnelle a été créée au niveau du Centre Hospitalier de District niveau I d'Anosy Avaratra en 2010. Les agents communautaires bénéficient d’une formation continue. Selon le cas, des séances de kinésithérapie peuvent être réalisées au niveau de l’unité ou lors de visites à domicile. Les ARBC effectuent des accompagnements à domicile environ 1 fois par semaine. Des réunions périodiques des différents acteurs sont organisées afin de discuter des cas et évaluer les résultats.

A ce jour, les équipes de RBC accompagnent 13 personnes atteintes de paralysie cérébrale, âgés de 15 mois à 25 ans, dépistés dans les Fokontany de la commune par les agents RBC (ARBC) eux-mêmes.

La population, en particulier les personnes handicapées et leur famille ont bénéficié de conseils et d’éducation sanitaire donnés par les ARBC de leur localité. Cette guidance a permis de changer l’attitude de la famille qui avait plutôt tendance à délaisser l’enfant. Ainsi, un éveil significatif a été observé par la famille chez deux  enfants âgés respectivement de 5 ans et de 7 ans.

Une amélioration de la locomotion a été notée chez deux autres enfants, l’un qui avait des difficultés de tenir assis à l’âge de 3 ans, devient aisé à la marche à 4 pattes et commence à se tenir debout maintenant ; l’autre avait également des difficultés à tenir assis à l'âge de 18 mois et est maintenant capable de marcher avec une aide technique.

Quatre enfants deviennent plus sociables, coopératifs et plus attentifs aux conseils qui leur sont donnés.

Deux adolescents sont mieux intégrés à l'école.

Discussion

La progression des résultats de la prise en charge des paralysies cérébrales est assez lente en général. L’accompagnement régulier par les agents et équipes de RBC, l'implication des parents dans la prise en charge et l'utilisation d’aides techniques sont autant de facteurs de réussite. La pérennité de l’action dépendra du niveau d’appropriation par la communauté.

Conclusion

L’enfant paralysé cérébral et la famille tirent profit de la RBC car cette stratégie leur permet de bénéficier d’un accompagnement de proximité pour une prise en charge le plus souvent à moyen ou long terme, et favorise l’inclusion dans la communauté. L’implication des autres secteurs est à encourager.

 

Mots clés : paralysie cérébrale, RBC.

Date de dernière mise à jour : 23/03/2014

Bienvenue sur le site de l'AMPR Mada !